< Retour Di Yu

Di Yu

Caractéristiques physiques

A grande distance d'une minuscule étoile naine blanche gravite une unique planète dans l'espace obscur : Di Yu, une boule pierreuse gelée, criblée de cratères, dépourvue de toute atmosphère.

Inintéressant en apparence, Di Yu recèle une ressource cachée : sous sa surface s'ouvrent des cavernes d'une taille cyclopéenne, qui s'étendent sur des centaines de milliers de kilomètres carré et dont les plus vastes atteignent plusieurs milliers de mètres du sol au plafond. Ces cavernes sont parfaitement solides et stables, d'autant que la planète ne connait plus la moindre activité tectonique. De plus, elles sont à l'origine remplies d'une atmosphère d'azote et d'eau dont la densité et la température sont presque aux normes terrestres, chauffée par la présence souterraine du magma. Enfin, à l'état naturel ces cavernes recèlent de vastes lac souterrains, des sources et des rivières. Les formes de vie locales se limitent à des organismes monocellulaires.

La formation de ces cavernes reste mystérieuse, mais les géologues supposent qu'elle s'est produite deux millions d'années auparavant, quand le soleil de Di Yu était encore une géante rouge qui emplissait tout le ciel. L'étoile ayant épuisé toute son énergie, elle rapetissa pour se transformer en naine blanche, et la pression gravitationnelle, exercée sur Di Yu au moment de cet effondrement, aurait soulevé une partie de l'écorce terrestre de la planète et créé les cavernes.

Histoire

Mais ces cavernes ne sont pas détectables depuis la surface, et un astre aussi banal en apparence n'aurait jamais retenu l'attention de quiconque en temps ordinaire. La découverte est due au hasard : quelques siècles auparavant, au début des Secondes Diasporas, l'ultranef « Zhu Yuanzhang », peuplée presque exclusivement de colons d'origine chinoise, était presque en panne d'énergie et ne trouvait aucune géante gazeuse auprès de laquelle constituer des stocks d'hydrogène. Contraints d'explorer toutes solutions possibles, les colons envoyèrent une expédition sur Di Yu, qui se trouvait à proximité, au cas où celle-ci contiendrait des ressources en énergie non détectées. C'est ainsi que furent découvertes les cavernes géantes.

Les colons virent tout le parti qu'ils pouvaient tirer d'un tel environnement : il était presque habitable en l'état, il suffisait d'apporter l'oxygène. Décidant de renoncer à leur voyage dangereux pour s'installer à cet endroit, les colons décidèrent tout simplement de démonter l'ultranef et d'utiliser les chambres hydroponiques de celle-ci pour produire l'oxygène dans les cavernes de Di Yu, tandis que les modules d'habitations seraient transformés en villes souterraines.

La population des colons, alimentée par les cultures hydroponiques et les générateurs nucléaires à fusion, crut rapidement, et ainsi naquirent les immenses mégalopoles souterraines de Di Yu, la planète la plus peuplée du secteur de la Carène, et la plus riche après Canopus.

A l'origine, un pouvoir central dominait toute la population, mais il fut vite balayé par des organisations criminelles.. Ces différentes Mafias se partagèrent le pouvoir, d'abord à titre officieux, puis officiel, pour devenir, de fait, un système de gouvernement plus ou moins despotique.

L'organisation politique, sur Di Yu, est très stratifiée : environ cinq « familles » régnantes occupent le sommet de la pyramide, et des dizaines de clans subalternes suivent, se dirigeant les uns les autres en un système de vassalité et de suzeraineté. Ils sont en charge de différents secteurs de l'organisation sociale, comme le maintien de l'ordre ou des infrastructures. Les élections n'existent pas : les titres se transmettent de manière héréditaire, et un chef de clan ne peut espérer grimper les échelons de la hiérarchie que par deux moyens, soit par un antique système de duel ou, plus communément, en ralliant à sa cause les membres d'un clan suzerain.

Le fonctionnement de la société donne une apparence de liberté : la liberté d'expression est relativement étendue, les manifestations et les grèves sont mêmes admises du moment qu'elles se font par l'intermédiaire d'un syndicat officiellement reconnu. Mais le système féodal des différents clans contrôle chaque noud du système, et la police est brutale, comme la justice est expéditive. Les conflits perpétuels entre clans coûtent fort cher au peuple.

Cela n'empêche pas Di Yu d'être une planète prospère, qui exporte beaucoup de biens manufacturés à bon marché et de produits de loisirs. En outre, elle importe de grandes quantités de nourriture lyophilisée en provenance de Déméter.

< Retour